La RATP fait sa « Nuit Blanche »


Dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 octobre aura lieu la 8e édition de la Nuit Blanche parisienne.

Cette manifestation culturelle est l’occasion d’arpenter la capitale, à la recherche et la découverte d’expositions « grandeur nature » d’art contemporain.

Cette année, la Nuit Blanche investit les Buttes Chaumont au nord, Châtelet – Marais au centre, le Quartier Latin au sud, mais aussi « Paris Métropole » (pas moins de 9 villes de banlieue dont Arcueil, Aubervilliers, Clichy-La-Garenne, Gentilly, Les Lilas, Nanterre, Romainville, Saint-Denis et Saint-Ouen l’Aumone).

La Nuit Blanche débutera à 19h et s’achèvera à 7h le dimanche.

Les trois parcours intra muros seront reliés entre eux dans le cadre d’un partenariat avec la RATP. Pour permettre aux visiteurs de découvrir les diverses installations artistiques, la RATP a mis en place un dispositif de transports, spécial « Nuit Blanche ».

Ainsi, exceptionnellement, les lignes 11 et 14 du métro seront ouvertes toutes la nuit. L’ensemble du métro quant à lui bénificiera d’une heure de service supplémentaire : les derniers trains arriveront à leur terminus à 2h15 et les 300 stations resteront donc ouvertes une heure plus tard.
Le réseau Noctilien sera renforcé avec 224 bus au lieu de 160 pour un weekend ordinaire.
Une navette gratuite enfin reliera la mairie du 19e arrondissement au 104 Aubervilliers.


Mais la RATP ne fera pas seulement office de « transporteur » : pour cette 8e édition, et pour célébrer son 60e anniversaire, elle accueillera 4 expositions dans son réseau :

– Ligne 11, « Arts-et-Métiers » : une œuvre de François Paire transformera grâce à des jeux de lumière, les hublots du décor en cuivre de cette station.

 

– Ligne 11 : en collaboration avec France culture, des extraits de leurs archives seront diffusés de manière originale tout au long de la ligne, sur chacun des quais des stations.

 

– « Châtelet », tapis roulant :  la photographe Chantal Stoman vous proposera un voyage à pleine vitesse sur l’autoroute métropolitaine de Tokyo, grâce à son installation d’images intitulée Lost Highway.

 

– Un espace souterrain du réseau RATP :  1000 volontaires reconnaissables à leur chasuble matérialisant une œuvre numérique de René Sultra, inciteront les voyageurs et le public à se connecter par téléphone sur un site web pour visionner la conférence en direct de Bernard Stiegler et les travaux de prolongement de la ligne 12.

 

 

Pour plus d’informations sur le programme de la Nuit Blanche, cliquez ici.

Concernant l’ensemble du dispositif de la RATP, cliquez ici.